Un rachat de credit, est-ce rapide ?

Un rachat de credit, est-ce rapide?

De la demande au déblocage des fonds, le délai est … variable !
Ce délai tient essentiellement à trois éléments :

1°) La nature de l’opération et son statut juridique :

  • Le rachat de credit immobilier exige une expertise de la valeur du gage, même s’il n’est pas assorti d’une hypothèque conventionnelle, et l’offre préalable est soumise à un délai légal de réflexion avant ratification, outre celui de rétractation après. Pour le rachat de prêt hypothécaire, le passage chez le notaire peut encore rallonger un peu le délai.
  • Le regroupement de crédits à la consommation n’exige pas de garantie financière et n’est soumis qu’au délai de rétractation.

Credit locataire

2°) La diligence et la réactivité de l’IOB et/ou de l’analyste financier chez le prêteur.

3°) La diligence, la réactivité et l’attention du demandeur à ce qui lui est demandé.

Sur le premier point, personne n’y peut rien : un rachat de credit immobilier, qu’il soit hypothécaire ou cautionné, sera toujours plus long à mettre en place qu’un regroupement de crédits à la consommation.

Sur le second, cela dépend du choix de l’intermédiaire ou, si l’on s’en passe, de la banque.

Sur le dernier, il est bien évident que si le demandeur est négligent ou traîne pour communiquer les informations et/ou les documents complémentaires qui lui sont demandés par ceux en charge de l’instruction de son dossier, celle-ci s’en trouvera augmentée d’autant ! Par exemple, si une « DPC » (demande de pièces complémentaires » est adressée au client le 5 du mois et qu’il n’y satisfait que le 25, non seulement le délai de traitement sera augmenté de vingt jours mais ce retard entraînera une seconde DPC portant cette fois sur les extraits de compte(s) bancaire(s),  relevés de crédits renouvelables (le cas échéant)  et bulletin(s) de salaire du mois qui tire à sa fin. En effet, un analyste ne se décidera qu’au vu des éléments du mois précédant cette prise de décision. En l’occurrence, cette dernière se situera nécessairement le mois suivant la réception de la DPC, d’où l’actualisation du dossier qui augmente encore le délai.

Pour faire simple, un dossier COMPLET et un retour rapide sur DPC permettent d’obtenir des délais « serrés ».

Cela dit, pour donner un ordre d’idées, on peut retenir les délais moyens suivants quand tout va bien (la majorité des cas) :

–      UN MOIS pour un rachat de credit immobilier;

–      DEUX SEMAINES pour un regroupement de crédits consommation.

–      Regroupement crédits auto.